H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Au moins 17 personnes ont été tuées et 40 blessées dimanche dans l’accident d’un avion militaire philippin qui s’est écrasé après avoir manqué la piste d’atterrissage dans le Sud de l’archipel, a annoncé le ministre de la Défense Delfin Lorenzana. 

    Quatre-vingt-douze personnes au total, pour la plupart des militaires, se trouvaient à bord de cet C-130 Hercules, un avion de transport, au moment où il s’est écrasé sur l’île de Jolo, dans la province de Sulu (Sud), a précisé le ministre dans un communiqué.

    « Jusqu’à présent, 40 personnes, souffrant de blessures, ont été secourues et 17 corps ont été récupérés », a détaillé M. Lorenzana.

    Des photos prises par la chaîne philippine Pondohan TV et publiées sur sa page Facebook montrent les décombres de l’avion qui a été détruit par les flammes. Un épais panache de fumée noire s’élève au-dessus des maisons situées non loin du lieu de l’accident.

    « L’avion, qui transportait nos troupes depuis Cagayan de Oro (sur l’île méridionale de Mindanao), a raté la piste d’atterrissage et a ensuite essayé de reprendre de la puissance mais il n’y est pas parvenu », a expliqué le général Cirilito Sobejana, chef des forces armées.

    « Les secours sont sur place, nous prions pour que d’autres vies puissent être sauvées », a dit à l’AFP le général Sobejana.

    Il a précisé que les 40 personnes secourues ont été conduites dans un hôpital militaire afin d’y être soignées.

     

    Lire aussi: Crash d’avion à Kénitra: le BEA ouvre une enquête

     

    De nombreux passagers avaient récemment reçu leur instruction militaire de base et avaient été envoyés sur cette île dans le cadre d’une force opérationnelle conjointe de lutte contre le terrorisme dans cette région à majorité musulmane.

    L’armée est très présente dans le Sud des Philippines en raison des activités de l’organisation islamiste Abou Sayyaf, considérée comme une organisation terroriste par Washington.

    Elle est constituée d’un réseau de militants auxquels sont attribués de sanglants attentats terroristes et des enlèvements de touristes étrangers et de missionnaires chrétiens.

    Les C-130 sont des avions de transport militaire également souvent utilisés pour acheminer de l’aide humanitaire et des secours lors de catastrophes.

    Cet accident survient après qu’un hélicoptère Black Hawk s’est écrasé en juin lors d’un vol d’entraînement de nuit, tuant les six personnes qui étaient à bord.

    Share.

    Comments are closed.