Un adolescent palestinien tué en Cisjordanie par l’armée israélienne

78
DR.

Un adolescent palestinien a été tué mercredi dans le nord de la Cisjordanie occupée par des tirs à balles réelles de l’armée israélienne, a rapporté le ministère palestinien de la Santé.

Saïd Youssef Muhammad Oudeh, 16 ans, « a succombé à des blessures graves causées par des balles réelles » tirées par l’armée israélienne dans la localité d’Odla, près de Naplouse, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Le Croissant rouge palestinien a confirmé avoir récupéré la dépouille du jeune homme et indiqué qu’un autre jeune, blessé par des tirs, avait été hospitalisé.

Sollicitée par l’AFP, l’armée israélienne a indiqué que des cocktails Molotov avaient été lancés en direction de soldats « durant une opération de routine » au sud de Naplouse.

« Les soldats ont agi pour stopper les suspects en ouvrant le feu en leur direction », a indiqué l’armée à l’AFP, précisant qu’aucun militaire n’avait été blessé et que l’incident ferait l’objet d’une enquête.

L’armée israélienne a mené cette semaine une vaste chasse à l’homme dans le nord de la Cisjordanie à la recherche du Palestinien ayant tiré dimanche sur des Israéliens, dont un jeune de 19 ans ayant succombé mercredi à ses blessures, selon les médias israéliens.

 

Lire aussi: Mohammed VI à Mahmoud Abbas: « la Palestine est au même rang que le Sahara »

 

L’assaillant palestinien avait pris la fuite après avoir ouvert le feu au niveau d’une station de bus au carrefour de Tapuah, au sud de Naplouse.

Identifié comme Montasser Shalabi, 44 ans, il a finalement été arrêté mercredi dans le village de Silwad près de Ramallah, ont indiqué les forces de sécurité israéliennes, précisant qu’il n’appartenait « pas à une organisation terroriste ».

D’après des sources palestiniennes locales, M. Shalabi détient également la citoyenneté américaine.

L’armée israélienne occupe la Cisjordanie, un territoire palestinien, depuis 1967.

Environ 2,8 millions Palestiniens vivent sur ce territoire, comme quelque 475.000 Israéliens habitant dans des colonies jugées illégales par le droit international.