Turquie: trois soldats tués par des tirs kurdes depuis l’Irak

133
Des combattants du PKK, dans les montagnes de Quandil, en Irak, à proximité de la frontière avec la Turquie. Crédits : REUTERS/Azad Lashkari

Trois soldats turcs ont été tués samedi par des obus tirés depuis le nord de l’Irak par des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a annoncé le ministère de la Défense à Ankara.

« Trois de nos frères d’armes sont tombés en martyrs après des tirs de mortiers effectués par les terroristes depuis le nord de l’Irak », a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant qu’un quatrième soldat avait été blessé.

Les tirs de mortier ont touché une base militaire dans la province frontalière d’Hakkari, a précisé le ministère, ajoutant que l’armée turque avait effectué des bombardements aériens et d’artillerie « en représailles ».

 

Lire aussi : Turquie: Erdoğan et l'AKP perdent la ville d'Istanbul

 

Le sanglant conflit entre la Turquie et la rébellion du PKK (d’obédience marxiste-léniniste) a fait plus de 40.000 morts depuis son déclenchement en 1984.

Surtout actif dans le sud-est majoritairement kurde de la Turquie, le PKK a également des bases arrières dans les zones montagneuses du nord de l’Irak qui sont régulièrement bombardées par l’aviation turque.

 

Lire aussi : Turquie: un tribunal ordonne la libération d'une députée kurde en grève de la faim

 

Le PKK est qualifié d' »organisation terroriste » par Ankara, les Etats-Unis et l’Union européenne.

Le ministère turc de la Défense a par ailleurs annoncé qu’un autre soldat turc avait été tué samedi dans le nord de la Syrie par les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde étroitement liée au PKK mais soutenue par les Occidentaux contre le groupe Etat islamique (EI).