Turquie: les mosquées rouvertes aux prières collectives

274

Plusieurs milliers de croyants ont pris part vendredi à des prières collectives organisées dans des mosquées en Turquie, après plus de deux mois d’interdiction dans le cadre des mesures visant à endiguer la pandémie de coronavirus.

Sur le parvis de la célèbre Mosquée Bleue à Istanbul, plusieurs centaines de fidèles, masque sur le visage, ont prié sur de petits tapis disposés sur le sol à un mètre les uns des autres, a constaté un photographe de l’AFP.

Non loin de là, à la mosquée Fatih, plusieurs milliers de personnes ont prié à l’intérieur et devant le lieu de culte, des chats se promenant entre les rangées de fidèles.

Des employés municipaux distribuaient du gel désinfectant et des tapis de prière jetables pendant qu’un haut-parleur répétait en boucle les messages de prévention : bien garder les masques et respecter les distances de sécurité.

« J’ai attendu ce moment pendant si longtemps, j’ai beaucoup prié », a déclaré à l’AFP Gülçek Uyanik, 55 ans.

 

 

Lire aussi: Turquie: le gouvernement assure que l’épidémie du covid-19 est « maîtrisée »

 

 

« Cela m’avait manqué, j’avais l’habitude de venir prier ici tout le temps. Cela faisait deux mois, les mosquées nous ont manqué », a dit Asum Tekif, 50 ans.

Dans d’autres villes, des fidèles ont célébré le vendredi, jour sacré pour les musulmans, en priant sur des places de marché ou dans des stades, selon les médias turcs.

Les prières collectives avaient été temporairement interdites le 17 mars dans le cadre de mesures prises pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus en Turquie.

Mais le gouvernement turc, qui affirme avoir maîtrisé l’épidémie, a assoupli les restrictions ces dernières semaines.

Jeudi, le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé la réouverture à partir de lundi des restaurants, cafés et bibliothèques.

L’épidémie de nouveau coronavirus a fait près de 4.500 morts en Turquie sur un total de quelque 160.000 cas, selon le bilan officiel.