Tunisie: possible réouverture des hôtels avant la mi-juin

Le gouvernement tunisien table sur une réouverture des hôtels avant la mi-juin et travaille à un protocole sanitaire pour y limiter les risques de contagion à la maladie Covid-19, a annoncé mercredi le ministre du Tourisme Mohamed Ali Toumi.

Il a également annoncé une ligne de crédit de 500 millions de dinars (159 millions d’euros) à taux bonifiés afin de soutenir le tourisme, secteur clé de l’économie, qui représente 8 à 14% du PIB et 400.000 emplois.

Ces prêts seront réservés aux entreprises qui ne sont pas déjà surendettées, et continuent à payer leur personnel.

Bien que la Tunisie n’ait enregistré que 47 morts du coronavirus et 1.044 malades identifiés depuis début mars, la crise sanitaire « va entraîner un manque à gagner de 6 milliards de dinars », soit 2 milliards d’euros, a indiqué à l’AFP M. Toumi.

Après un début de saison en hausse, le tourisme a été brutalement arrêté par le confinement mis en place en Europe comme en Tunisie dès la mi mars, et la suspension des vols commerciaux qui devrait se poursuivre jusqu’à l’automne.

La Tunisie tablait avant la crise sur des rentrées de 7 milliards de dinars, a précisé le ministre.

 

Lire aussi : Déconfinement en Tunisie: tollé après une mesure sexiste visant les mères de famille

 

Le ministre du Tourisme a indiqué espérer que les hôtels pourraient rouvrir avant la dernière étape de la levée du confinement, prévue le 14 juin, mais la décision, qui relève du comité de suivi du coronavirus, dépend de la situation épidémiologique.

Un protocole sanitaire en cours de finalisation détaille comment les hôtels pourront fonctionner tout en respectant les mesures de prévention contre le coronavirus.

« Il y aura une limitation de la capacité d’accueil des hôtels, des mesures de distanciation dans les restaurants, à la piscine et la plage », a expliqué Toumi.

La Fédération tunisienne de l’hôtellerie a appelé à une mise en œuvre rapide de ce protocole, et à autoriser les déplacements entre les régions du pays pour encourager le tourisme local, qui représente 20% du marché.

La Tunisie « a montré qu’elle est capable malgré ses petits moyens de faire face à une épidémie internationale », a souligné Toumi.

C’est « un atout pour qu’elle soit inscrite sur la short list des pays vers lesquels les pays européens peuvent envoyer leurs ressortissants », a-t-il ajouté.

Aucune date de réouverture des frontières n’a encore été évoquée.