Trump accuse les démocrates d’être devenus « anti-Israël, anti-juifs »

73

Le président américain Donald Trump a accusé vendredi ses adversaires démocrates d’être devenus un parti « anti-Israël » et « anti-juifs », après les propos d’une élue musulmane concernant le soutien des Etats-Unis à Israël.

« Les démocrates sont devenus un parti anti-Israël et un parti anti-juifs », a lancé Trump depuis les jardins de la Maison Blanche, estimant que le vote jeudi par la Chambre des représentants d’une résolution condamnant les discours de haine, était « une honte ». Dès mercredi, le président républicain avait déploré que les démocrates « ne prennent pas une position plus ferme contre l’antisémitisme ».

Des démocrates lui ont répondu en rappelant ses propos équivoques après un rassemblement de néonazis à Charlottesville, en 2017, où un néonazi avait foncé en voiture dans une foule de manifestants antiracistes, tuant une jeune femme. Seule élue du Congrès à porter le voile islamique et l’une des deux premières femmes musulmanes à y siéger, Ilhan Omar a dénoncé la semaine dernière le fait que certains lobbies et parlementaires poussent à faire « allégeance à un pays étranger », dans une référence à Aipac, puissant lobby pro-israélien aux Etats-Unis.

De nombreuses voix se sont immédiatement élevées contre des propos rappelant, selon elles, le stéréotype sur la « double allégeance » supposée des juifs, qui ne seraient pas « loyaux » au pays où ils vivent. D’autant plus qu’en février, Ilhan Omar avait déjà provoqué un tollé en affirmant que l’Aipac finançait « les responsables politiques américains pour être pro-Israël ». Elle s’était alors excusée « sans équivoque ».