Le terrorisme, responsable de la mort de 1.400 Espagnols

46
Juan Ignacio Zoido, ministre espagnol de l'Intérieur.

Le nombre de ressortissants espagnols tués dans des attaques terroristes a atteint les 1.400 victimes, alors que 7.400 autres personnes ont été blessées dans ces actes, a indiqué jeudi à Madrid le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido.

Au total, plus de 10.000 Espagnols sont des victimes du terrorisme, dont plus de 250 personnes ayant souffert d’actes terroristes perpétrés à l’étranger, a ajouté le ministre, qui s’exprimait à l’ouverture d’un séminaire international organisé par l’Association des victimes du terrorisme (AVT), inauguré avec une minute de silence en hommage à Ignacio Echeverria, le ressortissant espagnol mort dans les attentats du weekend dernier à Londres.

M. Zoido a relevé, à cette occasion, l’importance de faire preuve, face au terrorisme jihadiste, de la « même fermeté » avec laquelle l’Espagne a affronté le terrorisme de l’organisation séparatiste basque ETA, soulignant l’engagement du gouvernement à faire respecter la loi de la manière la plus stricte.

Après avoir salué le rôle de l’AVT et l’assistance psychologique qu’elle offre aux victimes du terrorisme, le ministre a mis l’accent sur les efforts déployés par le gouvernement dans ce sens, notamment à travers une législation « pionnière » en la matière et la création du Bureau d’attention aux victimes du terrorisme.

Il s’est également engagé à œuvrer pour une harmonisation de l’assistance apportée aux victimes des attentats au niveau européen, à travers la création d’un statut international spécifique pour les victimes du terrorisme et d’un réseau européen des autorités chargée de l’assistance à ces personnes.

« Les terroristes veulent remettre en cause notre système démocratique et modifier notre mode de vie par le biais de la peur, mais nous n’allons pas le permettre. Nous le devons aux 1.400 personnes assassinées et à ces 10.000 victimes », a conclu M. Zoido.