Syrie: le pape François dénonce une «extermination»

(C)DR

Priorité des priorités dans le message Urbi et Orbi de Pâques 2018 : la Syrie pour laquelle le pape François a dénoncé une « extermination », un mot d’une lourde gravité qu’il a rarement utilisé, appelant « au droit humanitaire » d’urgence.
« Nous demandons aujourd’hui des fruits de paix pour le monde entier, à commencer par la bien-aimée et tourmentée Syrie, dont la population est épuisée par une guerre qui ne voit pas de fin. En cette fête de Pâques, que la lumière du Christ Ressuscité éclaire les consciences de tous les responsables politiques et militaires, afin que soit mis un terme immédiatement à l’extermination en cours, que soit respecté le droit humanitaire et qu’il soit pourvu à faciliter l’accès aux aides dont ces frères et soeurs ont un urgent besoin, assurant en même temps des conditions convenables pour le retour de tous ceux qui ont été dispersés. », a dit le souverain pontife.
Dans le même temps, il a appelé à la « réconciliation en Terre sainte blessée ». « Invoquons des fruits de réconciliation pour la Terre Sainte, blessée encore ces jours-ci par des conflits ouverts qui n’épargnent pas les personnes sans défense », a-t-il dit.
Vendredi, des affrontements entre des manifestants palestiniens de Gaza et des militaires israéliens ont fait vendredi 16 morts coté palestinien et plus de 1000 blessés dont 700 par balles.