Syrie: Damas reprend le contrôle de la ville de Kafranbel à Idleb

65

L’armée syrienne a repris mardi le contrôle de Kafranbel, dans le sud de la province d’Idleb, l’une des premières villes à s’être ralliée à la contestation contre le pouvoir central de Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les forces loyalistes syrienne, soutenues par l’aviation russe, ont repris cette ville ainsi que 18 autres villages et localités dans le sud d’Idleb au cours des dernières 48 heures.

L’OSDH avait annoncé mardi la mort d’au moins 19 civils dans des bombardements du régime syrien sur Idleb et les localités de Binnich et Maaret Misrine, situées à environ 55 km au nord de Kafranbel.

L’armée syrienne a pu conquérir ces dernières semaines près de la moitié de la province d’Idleb.

Par ailleurs, Damas a lancé en décembre une offensive d’envergure dans le nord-ouest syrien, causant la mort de 400 civils, selon l’OSDH, et le déplacement de près de 900.000 personnes, d’après l’ONU.

Lire aussi: 235.000 Syriens déplacés à cause des combats à Idlib

De son côté, le Centre russe pour la réconciliation en Syrie a qualifié de fake news l’information relayée par l’ONG basée au Royaume-Uni concernant des frappes aériennes sur des localités dans le gouvernorat d’Idlib, attribuées aux forces russes.

Il s’agit d’une «intox délibérément mise en circulation», a déclaré le chef du Centre, Oleg Jouravlev, lors d’un point presse.

«Les messages diffusés par le Royaume-Uni, par le soi-disant Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), sur des frappes qui seraient réalisées par les forces aérospatiales russes sur les localités de Kansafra et Al-Bara du gouvernorat d’Idlib ne correspondent pas à la réalité», a annoncé le contre-amiral.