Syrie: accord russo-turc pour le retrait du premier groupe de rebelles d'Idleb

147
Image d'Idleb, 2018. DR

Le groupe rebelle extrémiste syrien Faylak al Cham a commencé à retirer ses forces et ses armes lourdes de la future « zone démilitarisée » dans la province d’Idleb (nord-ouest de la Syrie), une première depuis l’accord conclu entre la Russie et la Turquie qui se sont entendues, il y a deux semaines, sur la mise en place d’une zone tampon d’où seraient exclus les rebelles « d’orientation radicale » afin d’éviter le lancement d’une offensive des forces syriennes sur la région, a indiqué, dimanche, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.
« Le groupe retire ses forces et ses armes lourdes par petits lots de la campagne au sud d’Alep (nord de la Syrie) qui est adjacente à la province d’Idleb, dernier grand bastion de la rébellion en Syrie, et qui fait partie de la zone démilitarisée », a précisé le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme Rami Abdel Rahmane, cité par des médias.
« Il s’agit du premier groupe à se retirer depuis la conclusion de l’accord » russo-turc, a fait savoir M. Rami Abdel Rahmane qui a expliqué que Faylaq al-Cham, qui compte « 8.500 à 10.000 combattants », est « le deuxième groupe le plus puissant dans le nord syrien en termes d’équipements militaires, et le troisième en terme d’effectifs ».
Faylak al Cham fait partie du Front national de libération (FNL), une coalition de groupes rebelles formée début août 2018, ayant favorablement accueilli l’accord russo-turc.
Ce début de retrait de Faylaq al-Cham intervient trois jours après une réunion entre des responsables turcs et des représentants des groupes rebelles syriens qui visait à favoriser la mise en application de l’accord russo-turc, d’après l’Observatoire syrien.
Le président russe, Vladimir Poutine a annoncé, récemment à la station balnéaire russe Sotchi, un accord avec le président turc Recep Tayyip Erdogan pour la création d’une « zone démilitarisée » de 15-20 kilomètres de large sous leur contrôle dans la région d’Idleb d’ici le 15 octobre prochain.