Suède: le roi veut changer les statuts de l'Académie décernant le Nobel

255
situé dans l'immeuble de l'académie suédoise à Stockholm. C. AFP

Le roi de Suède Carl XVI Gustaf a annoncé, mercredi, son intention de changer les statuts de l’Académie suédoise, pour permettre à ses membres de démissionner même s’ils sont nommés à vie.
« J’ai l’intention de compléter les statuts de l’Académie suédoise d’une manière qui indique clairement qu’il est possible de démissionner de l’Académie. De plus, tout membre qui n’aura pas participé aux travaux de l’Académie pendant plus de deux ans sera considéré comme ayant quitté l’Académie, même si ce membre n’a pas officiellement présenté sa démission », indique un communiqué du Palais citant le roi de Suède.
« C’est une prémisse donnée du droit suédois et international que toute personne qui ne souhaite plus être membre d’une organisation doit être autorisée à partir. Cette prémisse devrait également s’appliquer à l’Académie suédoise », relève le communiqué.
« J’ai entamé une consultation avec l’Académie suédoise sur les détails spécifiques des statuts relatifs à la démission », explique la même source, sans donner de précisions sur le calendrier de ces consultations.
L’Académie secrète, établie en 1786 par le roi Gustave III, n’est pas une agence gouvernementale et ses statuts disent qu’une fois qu’un membre est élu, il ne peut pas démissionner.
Cependant, en tant que patron de l’Académie, le roi peut apporter des modifications aux statuts. Les changements sont une intervention rare dans la vie publique par le roi de Suède, qui n’exerce aucun pouvoir formel.