H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Une tentative de coup d’Etat « échouée » s’est produit ce mardi au Soudan, selon les médias d’Etat, tandis que le pays peine à faire aboutir sa transformation politique depuis la destitution de l’autocrate Omar el-Béchir il y a plus de deux ans.

    Les auteurs non identifiés d’un complot avaient tenté de prendre le contrôle du bâtiment des medias d’Etat, mais qu’ils avaient « échoué  » , confirme des responsables gouvernementaux et militaires  à l’AFP.

    Un groupe d’officiers seraient « impliqué dans la tentative » mais ont été « immédiatement suspendu », selon un autre haut responsable militaire.

    De son côté, Mohamed al-Fekki, un autre membre de cette instance, a affirmé sur compte Facebook: « tout est sous contrôle et la révolution est victorieuse ».

    La tentative de coup d’Etat visait le gouvernement de transition soudanais formé après l’éviction en avril 2019 de l’autocrate Omar el-Béchir, renversé après 30 ans de règne sans partage.

     Deux ans au pouvoir

    En place depuis plus de deux ans, le cabinet civilo-militaire, né d’un accord historique avec les factions politiques à la pointe de la mobilisation populaire contre M. Béchir, est censé emmener le Soudan vers un pouvoir entièrement civil.

    Mais jusqu’à présent, les militaires ont toujours la haute main, tandis que les civils peinent à s’imposer.

    Outre cette concurrence au cœur du pouvoir, le Soudan a rencontré de nombreuses embûches dans sa tentative de transformation politique, caractérisée par de graves difficultés économiques et des divisions politiques profondes. Ces derniers mois, le gouvernement a entrepris une série de réformes économiques difficiles pour pouvoir bénéficier d’un programme d’allègement de la dette du Fonds monétaire international (FMI).

    Ces mesures comprenant la réduction des subventions et l’instauration d’un flottement contrôlé de la monnaie locale ont été jugées trop sévères par de nombreux Soudanais. Des manifestations sporadiques ont récemment eu lieu dans tout le pays pour protester contre les mesures soutenues par le FMI et l’augmentation du coût de la vie.

    Share.

    Comments are closed.