Selon un quotidien américain, Donald Trump est «indigne de nettoyer les toilettes»

484
(c)DR

Dans un éditorial au ton particulièrement cinglant publié mercredi, le seul quotidien national américain, USA Today, a éreinté le président républicain après qu’il a attaqué une sénatrice démocrate sur Twitter.

«Les bassesses de Trump toucheront-elles un jour le fond?». C’est à cette question, qui sert de titre à son éditorial daté de mercredi, que le journal américain USA Today a tenté de répondre. Pour ce faire, le seul quotidien national aux États-Unis, qui affiche l’une des plus fortes circulations du pays, n’a pas usé du ton modéré qu’il affectionne habituellement, affirmant que le président américain n’était «même pas digne de nettoyer les toilettes de la bibliothèque présidentielle de Barack Obama ou de cirer les chaussures de George W. Bush».

D’ordinaire connu pour sa couverture généraliste des événements et de la politique américaine, USA Today a écrit cet édito au vitriol après un tweet de Donald Trump attaquant une sénatrice démocrate. Le locataire de la Maison-Blanche affirmait ainsi que la parlementaire Kirsten Gillibrand venait encore récemment le «supplier pour des dons pour sa campagne», ajoutant qu’elle était «prête à tout» pour obtenir ces financements.

«Avec son dernier tweet, insinuant qu’une sénatrice américaine pourrait échanger des faveurs sexuelles contre des dons de campagne, le président Trump a démontré qu’il était inapte à occuper sa fonction. Toucher le fond ne freine pas un président qui parvient toujours à plonger plus bas encore», assène l’éditorial. «Un président qui traite pratiquement la sénatrice Kirsten Gillibrand de pute n’est même pas digne de nettoyer les toilettes de la bibliothèque présidentielle d’Obama ou de cirer les chaussures de George W. Bush», poursuit USA Today à propos de ses prédécesseurs démocrate et républicain.

«Trump est particulièrement horrible»

Au-delà de cette attaque particulière, le journal dénonce ensuite d’autres failles, selon lui, de Donald Trump dont ses nombreuses «déclarations trompeuses ou fausses» – à un rythme de 5,5 par jour selon un décompte du Washington Post – ainsi que ses commentaires alimentant les divisions dans la société. Dans un décompte publié ce jeudi, le New York Times a recensé 103 déclarations mensongères du président Trump depuis sa prise de fonction il y a dix mois, soit six fois plus que son prédécesseur durant ses deux mandats. «Trump ne ressemble à aucun autre président moderne. Il semble pratiquement indifférent à la réalité, disant souvent tout ce qui l’aide dans sa démonstration», écrit le journal.

«Il ne s’agit pas des différences de politiques que nous avons avec tous les présidents ou de nos déceptions face à certaines de leurs décisions. Obama et Bush ont également échoué à bien des égards. Ils ont brisé leurs promesses et dit des mensonges mais la décence fondamentale de chacun de ces hommes n’a jamais été en doute», explique de son côté USA Today. «Donald Trump, l’homme, en revanche, est particulièrement horrible», lance le journal, dénonçant une «conduite répugnante».