Genève: Saïd Bouteflika éloigne un Tunisien et une Marocaine du service où est hospitalisé son frère

27960

Ne voulant pas d’étrangers autour de son frère interné dans un hôpital à Genève, le frère du président algérien, Said Bouteflika, a demandé l’éloignement d’un médecin tunisien et d’une infirmière marocaine travaillant dans le service.
Affaibli par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral en 2013, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika (81 ans) est à Genève pour des «contrôles médicaux périodiques», selon la présidence citée par l’agence d’Etat APS. Sur place, le frère du président, Saïd Bouteflika a demandé l’éloignement de tous les étrangers de son frère, selon afrik.com.
La même source révèle qu’Abdelaziz Bouteflika est soigné au huitième étage du service d’oncologie de l’hôpital cantonal de Genève, dans l’aile des malades en phase critique. De peur que les informations ne fuitent et ne soient publiées sur l’état de santé de Bouteflika, plusieurs précautions ont été prises par l’entourage du chef d’Etat.
Bouteflika junior a ainsi demandé et obtenu qu’un médecin tunisien et une infirmière marocaine travaillant dans ce service des maladies critiques soient déplacés.
Présent sur place, Said Bouteflika, supervise de près l’état médical de son frère. Les gardes du corps du président sont logés dans les cinq chambres voisines.