Le Royaume-Uni ouvre une base militaire à Bahreïn

Début des travaux de construction de la base militaire britannique à Bahreïn, 2015

Le Royaume-Uni a ouvert hier une base militaire à Bahreïn, ce qui constitue la première implantation permanente de ses forces armées au Moyen-Orient en près d’un demi-siècle, a annoncé le ministère britannique de la Défense.
Située au sud de Manama, la capitale du petit pays du Golfe, la base hébergera environ 300 militaires et personnels de soutien. Elle s’ajoute aux quatre navires chasseurs de mines britanniques déjà basés à Bahreïn, qui accueille en outre la cinquième flotte américaine. Bahreïn et la Grande-Bretagne font partie de la coalition menée par les Etats-Unis pour lutter contre l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.
« Il est vital pour nous de travailler avec de proches alliés comme Bahreïn pour combattre les menaces régionales comme celle posée par Daesh », a affirmé le ministère, en employant l’acronyme arabe de l’EI. La Grande-Bretagne ne disposait plus d’une base militaire permanente dans le Golfe en 1971. L’armée britannique avait par ailleurs ouvert une base provisoire à Bassorah, dans le sud de l’Irak, après l’invasion de 2003, et l’avait quittée en 2009 lors de son retrait du pays.