Retour du président Bongo au Gabon

à 19:45
DR.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, absent de son pays depuis quatre mois après un AVC, actuellement en convalescence au Maroc, "est parti" du Maroc dimanche vers le Gabon, mais "pourrait (y) revenir" plus tard, a indiqué son entourage à l'AFP.

Au Gabon, une photo du président avec la mention "Bon retour chez toi ya Ali" a circulé ce week-end sur les réseaux sociaux et dans les groupes de messagerie instantanés.

Sollicitée par l'AFP, la présidence gabonaise n'a pas souhaité confirmer le retour d'Ali Bongo.

Lire aussi: Gabon: une ministre prêtera serment devant le président Bongo... au Maroc

Le nouveau Premier ministre gabonais, Julien Nkoghe Bekale, devrait faire son discours de politique générale devant l'Assemblée mardi, selon la presse locale.

C'est le second retour au Gabon d'Ali Bongo depuis son AVC le 24 octobre alors qu'il se trouvait en Arabe saoudite: mi-janvier, le président avait fait un passage de moins de 24 heures à Libreville pour assister à la prestation de serment du nouveau gouvernement.

Très peu d'informations filtrent sur le président gabonais et son état de santé. Il n'a fait aucune apparition publique depuis son AVC.

Quelques photos et vidéos officielles ont bien tenté de combler le vide.

"Et si Ali Bongo n’était plus vivant?", s'est même interrogé sur les réseaux sociaux mercredi un ancien ministre, suscitant une polémique dans la presse.

Lire aussi: Vidéo. Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence

Mi-février, la ministre de la Défense, Rose Christiane Ossouka Raponda - nommée lors un mini remaniement - a prêté serment devant le président à l'ambassade du Gabon au Maroc, en présence de la Cour constitutionnelle qui avait fait le déplacement.

Des vidéos officielles avaient été diffusées, dans lesquelles on voit le président, debout avec une canne, parler à voix basse avec l'intéressée et les membres de la Cour constitutionnelle

Cette nouvelle communication officielle, comme son retour mi-janvier, devaient prouver que le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 2009 après avoir pris la relève de son père décédé, allait bien.

En janvier, une tentative de putsch avait eu lieu à Libreville.