Le référendum sur l’indépendance de la Catalogne « n’aura pas lieu », réaffirme Madrid

280

Le référendum sur l’indépendance de la Catalogne « n’aura pas lieu », a indiqué vendredi le porte-parole du gouvernement espagnol, Inigo Mendez de Vigo, insistant encore une fois sur le caractère « illégal » de cette consultation voulue par l’exécutif catalan. 

« J’insiste sur le fait qu’il n’y aura pas de référendum le 1er octobre.(….) Ce qui se produira le 1 er octobre ne sera pas un référendum », a-t-il dit lors d’une conférence de presse au terme du Conseil des ministres hebdomadaire.

« La présentation de boites ou de seaux comme étant des urnes est pas mal –comme idée- sur le plan de l’imagination », a ironisé M. De Vigo, en référence à la présentation ce vendredi par le gouvernement catalan, pour la première fois, de l’une des urnes qui seront utilisées lors du référendum, fabriquée en plastique et portant le logo de la Generalitat.

Il a fait observer que les ordres de la justice par rapport à l’organisation de ce référendum sont « tout à fait clairs », estimant pas convenable d’user de stratagèmes pour violer la loi.

Le porte-parole du gouvernement espagnol a, en outre, lancé un appel « au calme, à la sérénité et au bon sens commun, ainsi qu’à ne pas commettre d’actes illégaux », qualifiant de « très important » d’éviter les fractures sociales.

Le gouvernement catalan a présenté, vendredi à Barcelone, le dispositif d’organisation du référendum sur l’indépendance de la Catalogne (nord-est de l’Espagne), convoqué pour le 1er octobre mais suspendu par la Cour constitutionnelle.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, le porte-parole de l’exécutif catalan, Jordi Turull, a affirmé que le référendum, pour lequel 5,3 millions de personnes sont convoquées, « aura bien lieu dimanche », ajoutant que 2.315 bureaux de vote seront ouverts à cet effet, avec la collaboration de 7.235 volontaires.

Le gouvernement régional de la Catalogne veut à tout prix organiser dimanche prochain un référendum sur l’indépendance de cette région du nord-est de l’Espagne, en dépit de son interdiction par la Cour Constitutionnelle.