Primaires démocrates: Sanders remporte le New Hampshire, deux candidats jettent l’éponge

161
DR.

Le sénateur progressiste Bernie Sanders est arrivé en tête de la primaire démocrate du New Hampshire, mardi, suivi de près du jeune maire centriste Pete Buttigieg, tandis que l’ancien vice-président Joe Biden, longtemps favori des sondages, a dégringolé à la cinquième place, et deux candidats ont quitté la course, selon les projections des principales chaînes de télévisions américaines.

Sanders (78 ans) a remporté 26% des voix de cette première élection primaire du pays, suivi de Buttigieg, ancien maire de la ville de South Bend (Indiana) en deuxième position, avec 24,4%, selon les résultats basés sur le décompte de 90% des voix.

La sénatrice modérée du Minnesota Amy Klobuchar a réalisé la surprise en obtenant 19,8% des voix du New Hampshire et s’est classée troisième, après sa décevante cinquième place au caucus de l’Iowa la semaine dernière.

La sénatrice progressiste du Massachusetts Elizabeth Warren suit de loin, dans la quatrième position, avec 9,4%, devant Biden (8,4%).

 

Lire aussi: Primaires démocrates: Bernie Sanders en tête dans l’Iowa

En bas du tableau, l’homme d’affaires Tom Steyer arrive sixième avec 3,5%, suivi de la députée de Hawaii, Tulsi Gabbard, avec 3,2%. L’entrepreneur Andrew Yang prend la huitième place avec 2,8%.

Les résultats de mardi donnent plus de visibilité aux démocrates qui cherchant à affronter le président républicain Donald Trump lors des élections du 3 novembre, après que l’homme d’affaires Andrew Yang et le sénateur Michael Bennet aient annoncé l’abandon de la course dès la fermeture des bureaux de vote.

Les résultats sont arrivés assez rapidement confortant la détermination des démocrates du New Hampshire de ne pas répéter le fiasco de l’Iowa, où des problèmes techniques embarrassants ont retardé le dépouillement des votes des caucus de ce petit Etat du Midwest et les résultats pendant des jours. Buttigieg a battu de peu Sanders dans l’Iowa, en termes du nombre de délégués obtenus, mais les deux campagnes ont demandé un recomptage partiel des résultats.