Primaires démocrates: Bernie Sanders remporte les caucus du Nevada et cimente son statut de favori

DR.

Le sénateur Bernie Sanders était donné gagnant samedi des caucus de l’Etat du Nevada (ouest), cimentant son statut de favori pour l’investiture démocrate en vue de l’élection présidentielle du 3 novembre face à Donald Trump, selon les projections des chaines de télévisions américaines.

Ces projections s’appuient notamment sur la très large avance de Bernie Sanders dans des résultats portant sur environ 10% des bureaux de vote.

Ces premiers résultats ont montré que Sanders dominait parmi les jeunes et les Latinos, qui représentent près d’un tiers de l’électorat du Nevada. Le sénateur du Vermont a également remporté plusieurs sites des caucus à Las Vegas, marquant son solide soutien parmi les membres des syndicats qui constituent une force puissante de la politique de cet Etat du grand ouest américain.

La victoire au Nevada intervient après que Sanders ait battu de peu l’ancien maire de South Bend, Pete Buttigieg, dans le New Hampshire, alors que les deux candidats s’étaient partagé les délégués des caucus de l’Iowa au début du mois.

 

Lire aussi: Primaires démocrates: Sanders remporte le New Hampshire, deux candidats jettent l’éponge

Cette nouvelle victoire de Sanders montre ainsi le soutien dont il jouit parmi les minorités raciales qui joueront un rôle clef dans la détermination de l’issue de la bataille de l’investiture du parti démocrate, selon les médias US.

Alors que l’Iowa et le New Hampshire comptent un électorat blanc à plus de 90%, le Nevada est à 30% hispanique et 10% noir. Le Silver State compte également la population américaine d’origine asiatique qui connaît la croissance la plus rapide du pays.

Sanders avait eu du mal à convaincre les électeurs de couleur lors des primaires démocrates de 2016, ce qui avait finalement conduit à sa défaite.

Mais cette fois-ci, les sondages montrent que Sanders a bénéficié d’un fort soutien parmi les électeurs latinos. Un sondage Univision publié la semaine dernière a montré que Sanders jouissait d’un soutien de 33% parmi les Hispaniques, devant l’ancien vice-président Joe Biden, qui était à 22%.