Poutine et Erdogan discutent des S-400 et « d’autres projets prometteurs »

178
AFP.

Le président russe Vladimir Poutine a reçu lundi son homologue turc Recep Tayyip Erdogan pour discuter des livraisons de systèmes antimissiles russes S-400 dénoncées par Washington et « d’autres projets prometteurs » en termes de coopération militaire.

Lors des pourparlers organisés au Kremlin, M. Poutine a dit vouloir discuter des « objectifs sérieux visant à renforcer la coopération militaire et technique » entre Moscou et Ankara.

Lire aussi: Poutine propose que d'autres pays rejoignent le traité nucléaire

« Il s’agit en premier lieu d’achever la réalisation du contrat sur la livraison en Turquie des systèmes de défense antiaérienne S-400 », a-t-il souligné.

« D’autres projets prometteurs liés à la livraison à la Turquie des équipements russes à destination militaire figurent également à l’ordre du jour », a ajouté le président russe.

Cette déclaration intervient alors que M. Erdogan, qui effectue lundi sa troisième visite en Russie depuis le début de l’année, a persisté vendredi dernier dans sa volonté d’acquérir les S-400 malgré les mises en demeure de Washington.

Selon M. Erdogan, les premières livraisons de ce système de défense auraient lieu en juillet.

Lire aussi: Erdogan dénonce un "crime organisé" lors des municipales à Istanbul

L’administration du président américain Donald Trump avait sommé la Turquie de choisir entre le système de défense russe et les avions de chasse américains F-35, que la Turquie souhaite également acquérir, et suspendu la livraison d’équipements liés à ces avions au gouvernement turc.

Les Etats-Unis, qui craignent que la technologie dont sont dotées les batteries S-400 ne serve à collecter des données technologiques sur les avions militaires de l’Otan et que la Russie puisse y accéder, ont proposé à Ankara des missiles américain Patriot en guise d’alternative. Les Etats-Unis affirment également que le dispositif de défense russe n’est pas compatible avec les équipements de l’Otan.