Portrait. Bolsonaro, l'extrême droite à la tête du Brésil