Pékin crie à la « répression » après les mesures de Trump contre TikTok et WeChat

355
DR.

La Chine a dénoncé vendredi « une manipulation et une répression politiques » après les mesures radicales prises à l’encontre des applications chinoises TikTok et WeChat aux Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi l’interdiction de toute transaction avec ces fleurons du numérique chinois dans un délai de 45 jours.

Interrogé lors d’un point de presse, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wengbin, a accusé Washington de « placer ses intérêts égoïstes au dessus des principes du marché et des règles internationales ».

Les Etats-Unis « mènent une manipulation et une répression politiques arbitraires, ce qui ne pourra déboucher que sur leur propre déclin moral et sur une atteinte à leur image », a-t-il ajouté.

 

Lire aussi: Incrédulité face à Trump, qui veut une part du gâteau TikTok

 

Donald Trump a évoqué une « urgence nationale » au sujet de l’application de vidéos légères TikTok, très populaire auprès des adolescents, qu’il accuse, sans preuve, d’espionner ses utilisateurs américains pour le compte de Pékin.

Le président a signé un décret du même ordre contre la plateforme WeChat, qui appartient au géant chinois Tencent. A la Bourse de Hong Kong, l’action Tencent a plongé de plus de 6% après cette annonce.