Pedro Sanchez n’obtient pas la majorité à la chambre basse

67
DR.

Le Congrès des députés espagnol (chambre basse du parlement) a rejeté, dimanche, l’investiture du candidat du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Pedro Sanchez, comme président du gouvernement.

Sanchez n’a pas réussi à obtenir la majorité absolue (176 voix) requise lors de ce premier vote d’investiture. Le chef du gouvernement sortant a essuyé les votes négatifs des 165 députés du Parti populaire (PP, droite), Ciudadanos (centre-droit), Vox (extrême droite), JxCat (Ensemble pour la Catalogne), Candidature de l’unité populaire (CUP), Coalition canarienne (CC), Parti régionaliste de Cantabrie (PRC), Foro de Asturias et de l’Union du peuple navarrais (UPN).

Les 166 députés du PSOE, Unidas Podemos (extrême gauche), Parti nationaliste basque (PNV), Mas Pais, Equo, Compromis, Teruel Existe, Nueva Canarias et du bloc nationaliste galicien (BNG) se sont, quant à eux, prononcés en faveur de l’investiture de Sanchez, alors que les 18 députés de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) et de la coalition basque « EH Bildu » se sont abstenus.

 

Lire aussi : Espagne: Sanchez fait du dialogue en Catalogne « une priorité absolue »

 

Un second vote est prévu mardi prochain à partir de 12H45 (HL) durant lequel une majorité simple suffira à Pedro Sanchez pour être investi à la tête de l’exécutif espagnol, ce qui mettra fin à huit mois de blocage politique.

Selon les médias, Sanchez serait, sauf coup de théâtre de dernière minute, investi à la tête du nouveau gouvernement espagnol, lors du deuxième tour du vote d’investiture, grâce aux voix de Unidas Podemos et de plusieurs petits partis, dont le PNV, et à l’abstention des 13 députés de l’ERC.