La passation de pouvoir entre Hollande et Macron aura lieu dimanche

François Hollande donnera les clés de l’Elysée à Emmanuel Macron dimanche 14 mai à 10h, une semaine après le second tour de l’élection présidentielle.

La semaine a débuté et se terminera ensemble pour le président sortant et l’élu. Réunis lundi au pied de l’Arc de Triomphe, François Hollande et Emmanuel Macron se retrouveront dans la cour de l’Elysée dimanche 14 mai à 10h pour la passation de pouvoir. L’actuel chef de l’Etat l’a annoncé lui-même en marge des commémorations du 8 mai 1945 auxquelles Emmanuel Macron était convié.

L’intendance du palais envisage avec sérénité ce rendez-vous. «Pour nous, ce n’est pas compliqué. Des cérémonies, on en organise trois ou quatre par jour!», a expliqué à Reuters un membre du personnel.

A son arrivée le 15 mai 2012, un jour de pluie, François Hollande avait été surpris par la puissance du cérémonial. «La première personne qu’un président rencontre après son prédécesseur, c’est le chef du protocole», a-t-il conté un jour lors d’une remise de décoration. «C’est un paradoxe: on pense arriver en disant: ‘Voilà ce que je vais faire’ et vous tombez sur une personne qui vous dit: «’Voilà ce que vous allez faire. Vous allez marcher droit. Vous allez aller là.» Son successeur sous les ors du palais est donc prévenu.

» Lire aussi – Au programme de Macron, une visite des armées à l’étranger et un voyage à Berlin

La journée de ce lundi 8 mai, où le président sortant a multiplié les gestes d’affection à l’adresse de l’élu, nous indique toutefois que nous pourrions être loin de la froideur de la passation entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Ce dernier ne l’ayant même pas raccompagné à sa voiture.

Dans une France que la crise morale et économique a mise à fleur de peau, un ami de François Hollande alerte le prochain locataire de l’Elysée contre le gros temps à venir. «L’Elysée, c’est un autre monde. Un battement d’aile de papillon et c’est la tornade, immédiatement. Les choses insignifiantes deviennent énormes: il pleut, ta cravate est de travers, tu prends la foudre, tout est signe du destin!», prévient-il.

Une ministre met elle aussi en garde le futur président. «Il aura zéro jour d’état de grâce», dit-elle. «François Hollande avait eu au moins jusqu’à l’été, après avoir obtenu une majorité à l’Assemblée.»

François Hollande n’a pas indiqué ce qu’il fera au lendemain de la passation, mais il a déjà exclu un retour à la politique locale et un départ dans le secteur privé. «Je serai un citoyen de France et je serai attentif à la situation de mon pays, a-t-il déclaré lundi matin. Je serai prêt à répondre à toutes les sollicitations qui me seront faites pour être utile mais le temps n’est pas venu. Pour l’instant, c’est à Emmanuel Macron d’avoir la responsabilité du pays».