Nucléaire iranien: la France met en garde Trump qui va prendre une décision ce jour

845
Crédit: DR.

Alors que Donald Trump doit se prononcer ce mardi sur l’avenir de l’accord nucléaire iranien, la ministre française des Armées a mis en garde les Etats-Unis ce mardi matin au micro de RTL.
L’accord de Vienne de 2015, « sans être parfait », a permis de suspendre le programme nucléaire militaire iranien et le fragiliser serait « un facteur d’aggravation » dans une région « très éruptive », a estimé Florence Parly.
La ministre a déclaré que la France ne connaissait pas à cette heure la décision de Donald Trump et qu’Emmanuel Macron avait plaidé sans relâche auprès de lui pour que les Etats-Unis ne s’en retirent pas. « Cet accord, c’est un accord qui a permis de suspendre le programme militaire iranien », a-t-elle souligné. « Ce n’est pas le meilleur des accords », mais « c’est un facteur de paix et de stabilisation dans une région très éruptive », a insisté la ministre. « Toute escalade qui concerne l’Iran (….) ne peut être qu’un facteur d’aggravation d’une situation déjà très tendue. »
Florence Parly a par ailleurs déclaré que la France pourrait envisager de « recommencer » après les frappes du 14 avril sur la Syrie si le régime de Bachar al Assad venait à recourir à l’arme chimique. « Cette frappe que nous avons réalisée le 14 avril est une frappe qui est un avertissement. Lorsqu’il y a une ligne rouge qui est franchie, il y a une réaction », a-t-elle justifié.
La ministre a refusé de nouveau de commenter les informations de presse relatives à des dysfonctionnements présumés lors des opérations militaires françaises le 14 avril dernier, aux côtés des armées américaine et britannique.