Mis en examen, M’jid El Guerrab quitte La République en Marche

1803
Capture d'écran YouTube

Le député français d’origine marocaine, mis en examen pour l’agression d’un responsable socialiste, a annoncé sa démission du parti macroniste ce mardi.

M’jid El Guerrab quitte La République en Marche (LREM). Sous les feux de l’actualité depuis qu’il a agressé mercredi dernier à coups de casque le cadre socialiste Boris Faure, le député franco-marocain vient d’annoncer sa décision dans un communiqué. Nous vous le présentons en intégralité:

«Je me suis rendu ce matin au siège de La République en Marche afin de rencontrer le Conseil d’Administration et de présenter les circonstances de l’altercation et les faits de violences réciproques qui m’ont opposé à Monsieur Faure.

Je réitère encore une fois mes plus sincères regrets concernant la tournure prise par les événements.

Pour ne pas entraver le travail de la majorité parlementaire, et afin d’assurer ma défense de la manière la plus sereine possible, j’ai décidé de soumettre ma démission du mouvement La République en Marche aux membres du Conseil d’Administration».