H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Deux «objets volants» ont percuté le Kokuta Courageous, victime jeudi d’un incident dans le golfe d’Oman, mais sa cargaison de méthane est restée intacte, a déclaré vendredi son propriétaire japonais, Yutaka Katada.

    «L’équipage nous a dit qu’un objet volant a percuté le bateau et ils ont découvert un trou. (…) Des membres d’équipage ont ensuite perçu une deuxième détonation.» a expliqué aux médias Yutaka Katada. Il a en revanche exclu que le bateau ait pu être touché par une torpille et rapporte que l’équipage a constaté qu’un bateau iranien croisait dans les alentours jeudi soir.

    Yutaka Katada avait indiqué jeudi que le navire, qui transportait du méthanol, avait apparemment subi deux attaques successives. Après la première, «les marins ont manœuvré pour tenter de fuir, mais le bateau a de nouveau été ciblé trois heures plus tard» et touché à cette occasion, a-t-il détaillé. Un incendie s’est déclenché et un membre de l’équipage, qui a été évacué, a été légèrement blessé. Par la suite, «les marins sont revenus à bord avec l’aide de l’armée américaine», a précisé le patron qui pense que le bateau a peu de risque de couler, car les dégâts semblent peu importants. «La cargaison n’est pas endommagée», a-t-il assuré.

    Les Etats-Unis, comme leurs alliés saoudiens, imputent à Téhéran la responsabilité des incidents qui ont conduit à l’évacuation, jeudi, de deux navires dans le golfe d’Oman. Ils ont diffusé une vidéo montrant, selon eux, des membres des Gardiens de la Révolution islamique s’approcher d’un des deux tankers et en décrocher une mine.

    La tension était déjà forte depuis de précédentes attaques, il y un mois quasiment jour pour jour, contre quatre navires au large des Emirats arabes unis, acte pour lequel Téhéran avait déjà été montré du doigt par Washington. La région subit depuis plus d’un mois une escalade des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran. Washington, qui ne cesse de durcir ses sanctions économiques et diplomatiques contre Téhéran après avoir claqué la porte il y a un an de l’accord international de 2015 sur le nucléaire iranien, a soudainement multiplié début mai les déploiements militaires au Moyen-Orient, accusant le régime iranien de préparer des attaques «imminentes» contre des intérêts américains.

    Share.

    Comments are closed.