L’OTAN décide de renforcer sa mission en Irak

30

Les ministres de la Défense des pays de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) réunis à Bruxelles ont donné mercredi leur accord de principe pour le renforcement de la mission de formation de l’Alliance atlantique en Irak, a annoncé le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

« Dans un premier temps, il s’agira de reprendre certaines activités de formation actuellement menées par la coalition anti-EI », a expliqué M. Stoltenberg lors d’un point de presse.

L’OTAN a une mission de 500 personnes en Irak, la « NATO Mission in Irak » (NMI), chargée de former et d’entraîner les forces irakiennes. Les ministres sont convenus de la renforcer en faisant passer dans la mission des troupes de pays membres de l’Alliance engagées dans la coalition contre le groupe terroriste « Etat islamique ».

 

Lire aussi: Louarak reçoit le DG de l'Etat-Major militaire international de l'OTAN

 

« Nous devons continuer à former les forces irakiennes pour leur permettre d’assurer la sécurité sur leur territoire et éviter la résurgence » de Daech, a souligné le SG de l’OTAN, notant que les membres de l’Alliance doivent obtenir l’accord du gouvernement irakien pour reprendre des activités de formation confiées à la coalition anti-EI.

Le président américain Donald Trump avait demandé début janvier à l’OTAN de s’engager davantage au Moyen-Orient et d’en faire plus dans la lutte contre le terrorisme. Un message répété mardi par l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’Alliance, Kay Bailey Hutchison.