La ligue arabe veut une enquête sur les armes chimiques en Syrie

160

Les chefs d’état réunis à Dhahran en Arabie Saoudite à l’occasion du sommet de la ligue arabe ont condamné l’utilisation d’armes chimiques en Syrie. Ils appellent à une enquête internationale pour déterminer les responsables de cette «attaque criminelle».
Réunis en Arabie Saoudite, les dirigeants de la Ligue arabe ont condamné dimanche l’utilisation «criminelle» d’armes chimiques en Syrie. Ils appellent à l’ouverture une enquête internationale, a annoncé le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al Djoubeïr qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue d’un sommet de la ligue arabe.
L’Arabie saoudite et ses alliés ont dit approuver les frappes aériennes menées samedi avant l’aube par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France contre trois sites d’armes chimiques présumés en Syrie. Ces tirs de missiles ont été menés en représailles à l’attaque chimique du 7 avril contre Douma dans la Ghouta orientale, attaque attribuée par les Occidentaux au régime de Damas.
D’autres Etats arabes comme l’Irak et le Liban ont condamné les frappes coordonnées de samedi matin. Le gouvernement syrien nie avoir utilisé ou possédé des armes chimiques et a déclaré que les frappes constituent un acte d’agression.