La Ligue arabe veut une commission d'enquête internationale sur les agressions israéliennes contre les Palestiniens

Crédit: DR.

Le Conseil de la Ligue arabe au niveau des délégués permanents a appelé le Conseil de sécurité à créer une commission d’enquête internationale au sujet des agressions commises contre les manifestants palestiniens à l’occasion de la « Journée de la terre ».
Dans un communiqué publié à l’issue des travaux de sa réunion urgente, tenue mardi au Caire pour examiner le sujet des agressions israéliennes à l’encontre du peuple palestinien, la Ligue arabe a exhorté le Conseil de sécurité, l’Assemblé générale et le secrétaire général des Nations unies à prendre les mesures nécessaires pour constituer une commission d’enquête internationale au sujet des évènements du 30 mars dernier.
Le Conseil a également appelé à œuvrer pour permettre à cette commission d’ouvrir une enquête de terrain crédible et avec un délai déterminé et à assurer la mise en place d’un mécanisme clair pour questionner et juger les responsables israéliens ayant commis ces crimes et faire en sorte qu’ils n’échappent pas à une sanction juste, ainsi qu’à indemniser les victimes civiles sans défense.
Il a également réitéré son soutien à la plainte déposée, le 1er avril, par les autorités palestiniennes au procureur général de la Cour pénale internationale, qui a demandé d’ouvrir une enquête urgente concernant les « crimes de guerre » commis à l’encontre des civils palestiniens.
Le Conseil de la ligue arabe a aussi condamné les crimes israéliens clairs et systématiques contre le peuple palestinien sans défense, dont le dernier en date est celui de l’agression commise contre des manifestants palestiniens pacifistes qui sont sortis dans la « marche du retour pacifique » dans les différentes régions des territoires palestiniens occupés, fustigeant par là même l’échec du Conseil de sécurité à adopter une déclaration condamnant les crimes israéliens et confirmant les droits du peuple palestinien.
Le Conseil a en outre affirmé que le gouvernement israélien assume la responsabilité juridique et pénale entière de ces crimes odieux, mettant l’accent sur la nécessité de déférer immédiatement ceux qui l’ont commis devant la justice.