Libye: le Conseil de la Ligue arabe veut s’en tenir aux accords de Skhirate

281

Le Conseil de la Ligue arabe, réuni mercredi au Caire, au niveau des ministres des Affaires étrangères a exprimé son soutien à la pleine mise en œuvre de l’Accord de Skhirate, seule référence pour le règlement politique en Libye.

Dans une résolution intitulée « Évolution de la situation en Libye », publiée à l’issue des travaux de sa 153e session, le Conseil a appelé à une solution politique globale à la crise libyenne, exprimant « son soutien à la pleine mise en œuvre de l’accord de Skhirate comme seule référence pour le règlement politique en Libye ainsi que pour toutes les institutions légitimes découlant de cet accord politique ».

Le Conseil a mis l’accent sur la nécessité de renforcer le rôle de la Ligue arabe afin de surmonter les difficultés qui entravent encore la mise en œuvre de l’accord de Skhirate, qui a été signé sous les auspices des Nations Unies.

Par ailleurs, les ministres arabes des Affaires étrangères ont réaffirmé leur rejet de toute ingérence étrangère en Libye et leur attachement à son unité, sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Lire aussi: L'émissaire de l'ONU en Libye jette l'éponge

 

Ils ont insisté sur l’importance d’empêcher toute ingérence étrangère, de toute nature et de toute source, susceptible de faciliter le mouvement des combattants terroristes étrangers vers la Libye ou de violer les résolutions internationales sur l’embargo sur les armes.

Le Conseil a également exprimé son plein appui aux efforts de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) visant à parvenir à un règlement de la crise à travers les sphères politique, militaire et économique, en tenant compte de la nécessité d’avancer sur toutes les voies pour parvenir à un règlement global de la crise.

D’autre part, les ministres arabes ont appelé à l’accélération du processus de pourparlers qui se déroule dans le cadre du Comité militaire mixte afin de parvenir à un cessez-le-feu permanent en Libye et de convenir d’arrangements permanents pour sa mise en œuvre.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par une délégation conduite par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi.