L’évasion hollywoodienne d’un Marocain d’une prison belge

2194
.DR

Oualid Sekkaki, frère du fameux «roi de l’évasion», s’est échappé à son tour d’une prison belge, et demeure activement recherché par les autorités belges.

Après l’évasion spectaculaire de son frère de la prison de Bruges à l’aide d’un hélicoptère en 2009, Oualid Sekkaki a réussi à son tour son coup. En effet, depuis jeudi dernier, ce Marocain âgé de 26 ans a pu s’échapper de la prison de Turnhout aux côtés d’Abderrahim Baghat, un Néerlandais de 38 ans.

Les faits remontent à la nuit du jeudi 19 décembre lorsque les deux détenus ont escaladé le mur de la prison de plus de six mètres de haut. Portant plusieurs manteaux et en se protégeant les mains avec des chaussettes, ils ont pu couper un fil sous tension de 10.000 volts. Munis de cordes, ils ont pu descendre de l’autre coté dur mur, précise le média belge 7sur7.

Profitant de cette évasion, trois autres prisonniers ont tenté le même coup. Mais n’ayant pas prévu ni habits ni cordes, «ils ont sauté du mur et se sont blessés aux pieds et aux jambes», note la même source. Les trois prisonniers ont finalement été arrêtés à quelques centaines de mètres de la prison, avant d’être placés en isolement, en attendant des procédures disciplinaires.

Les deux fugitifs sont encore introuvables, précise la police locale de Turnhout. Selon son entourage, Oualid Sekkaki, aurait fui par peur d’être extradé au Maroc, comme cela a été le cas pour son frère.

Pour rappel, Ashraf le grand frère est surnommé «roi de l’évasion», après avoir fui en hélicoptère en 2009. Celui qui dirigeait un réseau de trafiquant de drogue en Belgique, dont faisait partie Oualid, sera finalement transféré vers une prison marocaine d’où il tentera de s’échapper. En vain.