L'Espagne élargit l’accès au système de santé aux migrants clandestins

à 22:43

Le gouvernement espagnol a adopté une loi permettant aux migrants de clandestins d’accéder au système de santé. La nouvelle loi garantit le droit à la protection de la santé et aux soins de santé.

Le gouvernement espagnol, réunit vendredi en Conseil des ministres, a adopté un décret-loi rétablissant le «système de santé universel» qui permet l’accès aux services de santé, entre autres, aux migrants clandestins.

La nouvelle loi garantit le droit à la protection de la santé et aux soins de santé, dans les mêmes conditions, aux personnes de nationalité espagnole et à toutes les personnes vivant en Espagne, indique un communiqué du gouvernement espagnol, rendu public au terme du Conseil des ministres.

La nouvelle législation reconnaît comme ayant droit à la protection de la santé et aux soins de santé les personnes de nationalité espagnole et les étrangers qui résident en Espagne, dans les mêmes conditions.

Les migrants illégaux auront ainsi accès au Système national de santé espagnol même s’ils ne cotisent pas à la Sécurité sociale. En 2012, le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy avait supprimé ce principe, sauf pour les mineurs, les femmes enceintes et l’accès aux urgences.