Les Saoudiennes pourront conduire des taxis le mois prochain

266

Le royaume ultra-conservateur d’Arabie Saoudite brise de plus en plus de tabous. Après avoir autorisé les femmes à conduire en septembre 2017, voilà que maintenant elles obtiennent le droit de travailler en tant que chauffeuses de taxi. Une décision qui devrait entrer en vigueur le mois prochain.
L’annonce de cette décision a été faite par l’agence de presse saoudienne officielle, hier vendredi 4 mai. Le patron de la Direction générale de la circulation, le Général major Mohammed bin Abdullah Al-Bassami, aurait déclaré que 5 auto-écoles dans 6 villes du royaume saoudien sont aujourd’hui autorisées à former des femmes à devenir chauffeurs de taxis, en attendant d’élargir cela à toutes les communes du pays.
Le directeur a également précisé que certaines femmes saoudiennes aident actuellement les agents de circulation à détecter certaines infractions, comme l’utilisation du téléphone portable lors de la conduite ou encore le non-port de la ceinture de sécurité.
Lire aussi : Arabie saoudite : premier salon automobile réservé aux femmes
Des nouvelles qui s’ajoutent aux réformes menées sous le règne du roi Salmane. Ces ouvertures sociétales, quoique timides, accroissent la participation de la femme à la vie publique et promettent une Arabie « modérée » et « tolérante », en rupture avec l’image d’un pays considéré ultra-conservateur. Le roi Salmane vise également à donner un plus grand soutien au secteur culturel, pour lequel il a d’ailleurs établi un programme  prévoyant des investissements de 34 milliards de dollars d’ici 2020.