Les États-Unis offrent des millions pour arrêter un ancien du Polisario

Adnan Abu Walid Al Sahraoui, un ancien membre du Polisario et chef de Daech au Sahara, est activement recherché par les États-Unis qui offriront une grosse récompense à toute personne capable de fournir des informations permettant de localiser et capturer cet individu. 

Un responsable du département d’Etat américain a annoncé vendredi qu’une récompense de 5 millions de dollars serait attribuée pour toute information utile permettant d’identifier ou de localiser Adnan Abu Walid al sahraoui, le chef de Daech au Sahara.

Cette récompense vient deux ans après l’embuscade qui a tué quatre soldats américains et quatre autres nigérians au Niger. Le 4 octobre 2017, une patrouille conjointe composée de 11 forces spéciales américaines et de 30 soldats nigérians a été attaquée par des combattants affiliés à l’Etat islamique au Sahara, armés de mitrailleuses et de grenades, près du village de Tongo Tongo, à environ 100 km de Niamey à côté de la frontière avec le Mali.

« Jusqu’à présent, nous n’avons arrêté personne en lien avec cette embuscade », a déclaré le responsable du département d’Etat, mais en attribuant les récompenses, « nous espérons obtenir des indications qui permettront au gouvernement américain ou nigérian d’enquêter sur les auteurs de cet attentat et de les identifier ».

Al Ahdath Al Maghribiya rappelle par ailleurs, que Adnan Abu Walid, de son vrai nom Lahbib Abdi Said, est né dans la ville de Laâyoune. Il a étudié en Algérie et eu sa licence en sciences sociales à l’université Mentouri de Constantine.

Il a travaillé avec l’union de la jeunesse de Sakia El Hamra Oued Eddahab avant de rejoindre le Polisario. « Le terroriste a rejoint ensuite le mouvement pour l’Unification et le jihad (MUJAO) en Afrique de l’ouest, avant de prendre les commandes et d’annoncer son allégeance à Daech », conclut le journal.