Les États-Unis assurent qu’ils ne céderont «jamais» au «chantage nucléaire» iranien

DR.

Les États-Unis ne seront «jamais otages du chantage nucléaire du régime iranien», a déclaré aujourd’hui l’émissaire américain pour l’Iran Brian Hook.

«Le régime a annoncé aujourd’hui, à l’occasion de l’anniversaire de notre retrait de l’accord» censé empêcher Téhéran de fabriquer la bombe atomique, «qu’il entendait étendre son programme nucléaire», a affirmé le diplomate à des journalistes. «C’est contraire aux normes internationales et c’est une autre tentative de chantage nucléaire de la part du régime», a-t-il ajouté.

L’émissaire américain a donc appelé la «communauté internationale à tenir le régime pour responsable de sa menace d’extension de son programme nucléaire», qui souligne à ses yeux le «défi» qu’il «continue de représenter pour la paix et la sécurité mondiales».

De leur côté, les États-Unis sont «déterminés à barrer au régime iranien toutes les possibilités de construire une arme nucléaire» et vont «continuer à imposer une pression maximale» jusqu’à ce qu’il «abandonne ses ambitions déstabilisatrices», a prévenu Brian Hook. Interrogé sur de possibles nouvelles sanctions américaines en réponse aux annonces iraniennes, il n’a pas démenti leur imminence. «Je promets des sanctions supplémentaires depuis un moment et j’ai jusqu’ici toujours tenu ma promesse», a-t-il dit.