Législatives en Irak: 24,5 millions d'Irakiens se rendent aux urnes pour élire un nouveau Parlement

89
AFP PHOTO / AHMAD AL-RUBAYE

Près de 24,5 millions d’Irakiens ont commencé à voter, samedi, pour élire un nouveau Parlement, dont la tâche principale sera de superviser la reconstruction d’un pays en lambeaux, après trois ans de guerre contre le groupe Etat islamique (EI). 
A Mossoul, l’ancienne « capitale » irakienne des jihadistes dans le Nord, Ali Fahmi, journalier de 26 ans, a affirmé avoir voté « pour que la sécurité et l’économie se stabilisent ».
Pour sa part, Omar Abed Mohammed, a dit avoir glissé son bulletin dans l’urne « pour changer les visages de ceux qui ont conduit à la destruction du pays ». Ce chômeur de 32 ans, père de deux enfants, a confié que sa principale préoccupation était « le chômage des jeunes », un fléau qui touche un Irakien de moins de 30 ans sur cinq. Près de 900.000 policiers et militaires sont en alerte, a indiqué un haut responsable de la sécurité. Les frontières et l’espace aérien sont fermés et les électeurs doivent se soumettre à deux fouilles avant d’entrer dans le bureau de vote.
Dans la capitale, déserte, car la circulation est interdite dans tout le pays en ce jour de vote, la police bloquait les rues menant aux bureaux de vote, pour éviter tout incident alors que l’EI a récemment menacé de frapper pendant le scrutin.
Selon la commission électorale, les 8.443 bureaux de vote fermeront à 18H00 (15H00 GMT) pour un scrutin qui doit départager 87 listes dans les 18 gouvernorats. Les 329 sièges de députés seront attribués proportionnellement au nombre de voix et les candidats élus en fonction de leur position sur les listes.