Le Qatar rejette les conclusions des sommets de La Mecque

4339

Le Qatar a rejeté dimanche les conclusions des sommets auxquels il a participé cette semaine en Arabie saoudite sur l’escalade des tensions régionales avec l’Iran, affirmant ne pas avoir été convenablement consulté.

Ryad a obtenu cette semaine un soutien quasi unanime face à son grand rival iranien de la part de ses alliés arabes, réunis à l’occasion de trois sommets à La Mecque (ouest), après des attaques et des sabotages dans le Golfe qui ont ravivé la tension dans la région.

« Le Qatar émet des réserves sur les sommets du Golfe et de la Ligue arabe car certaines dispositions sont contraires à la politique étrangère de Doha », a déclaré le ministre des Affaires étrangères qatari, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, à la chaîne de télévision Al-Araby.

Lire aussi: Vents contraires pour le Qatar dans ses zones d'influence

Présent à La Mecque, le Premier ministre qatari, Cheikh Abdallah ben Nasser Al-Thani, était le premier responsable de son pays et de ce rang à se rendre dans le royaume saoudien depuis que Ryad et trois de ses alliés (Emirats, Bahreïn et Egypte) ont rompu leurs relations diplomatiques en juin 2017 avec Doha.

Ils accusent le Qatar de soutenir des groupes extrémistes et lui reprochent son rapprochement avec l’Iran. Doha a nié soutenir des groupes islamistes radicaux.

« Les communiqués des sommets du Golfe et de la Ligue arabe avaient été préparés en avance et nous n’avons pas été consultés », a ajouté le chef de la diplomatie du Qatar.

Dans un communiqué à l’issue de ses travaux, le sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a notamment exprimé sa solidarité avec l’Arabie saoudite après les récentes attaques, dont Ryad a attribué la responsabilité à Téhéran.

Lire aussi: Le Qatar exhorte l'Arabie à lever tous les obstacles pour ses pèlerins

L’Iran a en retour accusé l’Arabie saoudite de « semer la division » au Moyen-Orient.

« Nous espérions que les sommets de La Mecque jetteraient les bases d’un dialogue pour réduire les tensions avec l’Iran », a aussi déclaré le chef de la diplomatie qatarie, d’après des propos publiés sur le compte Twitter de son ministère.

« Le communiqué du sommet du Golfe parle d’un Golfe unifié, mais où est-il alors que persiste le blocus contre le Qatar? », a-t-il aussi déclaré à la chaîne qatarie Al-Jazeera.

Les sommets « ont adopté la politique de Washington vis-à-vis de l’Iran et pas celle qui prend en considération le voisinage », a-t-il ajouté.