Le numéro deux de Saddam Hussein est mort (parti)

1127
Ezzat Ibrahim al-Douri, numéro deux de Saddam Hussein, est mort. DR

Ezzat Ibrahim al-Douri, sulfureux numéro deux du régime de Saddam Hussein et « roi de trèfle » du jeu de cartes des responsables recherchés par les Américains en 2003, est mort, ont annoncé lundi son parti et la fille du défunt dictateur irakien.

L’homme, dont la tête avait été mise à prix dix millions de dollars par les Etats-Unis lors de l’invasion qui a renversé le Baas, parti arrivé au pouvoir en Irak en 1968, était en fuite. Aucun des communiqués annonçant sa mort ne précise l’endroit où elle a eu lieu, ni la cause.

« Je présente mes condoléances (…) pour le camarade de lutte Ezzat Ibrahim », a tweeté Raghad Saddam Hussein.

Le parti Baas a également publié un communiqué annonçant la mort de celui qui était en 2003 vice-président du Conseil de Commandement de la révolution et vice-président de l’Irak.

 

Lire aussi : Diapo. Loubna Abidar est la petite fille de Saddam Hussein, selon Al Jazeera

 

Des rumeurs sur la mort de Douri, né en 1942, ont émergé à plusieurs reprises par le passé mais elles ont à chaque fois été démenties par des responsables ou des partisans de l’ancien régime.

Après 2003, les Baassistes ont joué un rôle clé dans l’insurrection contre les Américains avant de se rapprocher du groupe jihadiste Etat islamique (EI), défait militairement en Irak fin 2017.

Dans une vidéo diffusée sur internet en 2016, Douri avait qualifié de « héros » les hommes de l’EI qui s’étaient emparés à partir de juin 2014 de larges pans de l’Irak.

Il était également étroitement lié à l’Armée des hommes de la Naqshbandiyya (JRTN), qui comptait un nombre important de combattants au sein de l’insurrection.