Le Mexique s’engage à des « mesures sans précédent » contre l’immigration clandestine

33

Le Mexique va prendre des « mesures sans précédent » pour lutter contre l’immigration clandestine, ont affirmé vendredi Washington et Mexico dans une déclaration commune après avoir trouvé un accord évitant l’application de tarifs douaniers punitifs américains.

« Le déploiement de sa Garde nationale à travers le Mexique, en priorité à sa frontière sud », figure parmi ces mesures, précise la déclaration. Le chiffre de 6.000 hommes annoncé jeudi par Mexico ne figure pas explicitement dans ce communiqué.

« Le Mexique va aussi prendre des mesures décisives pour démanteler les organisations de passeurs et de trafiquants, ainsi que leurs réseaux illicites de transport et de financement », selon ce texte qui a été lu par le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard à l’issue de longues discussions au département d’Etat américain entre les délégations des deux pays.

Les Etats-Unis estiment que le Mexique ne fait pas suffisamment pour contrôler sa frontière avec le Guatemala, au sud de son territoire, et qu’il a laissé se développer sur son sol des réseaux qui acheminent les migrants vers les Etats-Unis. Ceux-ci viennent essentiellement du Guatemala, du Honduras et du Salvador et ne font que transiter sur le sol mexicain.

Le Mexique devrait aussi accéder à une autre demande américaine. Tous les migrants venant faire une demande d’asile aux Etats-Unis seront renvoyés au Mexique en attendant qu’elle soit traitée par les tribunaux américains.

Le président américain Donald Trump menaçait d’appliquer dès lundi des droits de douane de 5% sur tous les produits mexicains si son voisin du Sud ne s’engageait pas à des mesures suffisantes contre l’immigration clandestine.

L’utilisation de l’arme commerciale dans ce dossier avait inquiété les milieux d’affaires, tant les relations économiques sont étroites entre les deux pays.