L' »ami du Polisario », John Bolton, limogé par Trump

Le président américain Donald Trump a annoncé mardi, d’un tweet, le limogeage de John Bolton qui occupait le poste très influent de conseiller à la sécurité nationale (NSC).

« J’ai informé John Bolton hier soir que nous n’avions plus besoin de ses services à la Maison Blanche », a tweeté M. Trump.

 

 

« J’étais en désaccord avec nombre de ses suggestions », a-t-il ajouté, en évoquant cet homme connu pour sa moustache et ses positions très dures à l’égard de l’Iran, de la Russie ou encore de la Corée du Nord.

 

 

D’un tweet laconique et énigmatique, M. Bolton a simplement indiqué qu’il avait proposé de présenter sa démission lundi soir et que le président lui avait répondu: « Parlons-en demain ».

Ce limogeage spectaculaire intervient dans un climat particulièrement tendu entre les Etats-Unis et l’Iran, dossier sur lequel Donald Trump a envoyé des signaux contradictoires ces dernières semaines, entre extrême fermeté et volonté de négocier.