H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’ambassadeur russe à Washington, rappelé en mars pour des consultations, s’est envolé dimanche pour les Etats-Unis où il reprendra son poste, un aboutissement du sommet entre Joe Biden et Vladimir Poutine mercredi à Genève.

    L’avion de ligne transportant Anatoli Antonov a décollé à 09H20 locales (06H20 GMT) de l’aéroport moscovite de Cheremetievo pour New York, d’où il rejoindra ensuite Washington, ont annoncé les agences de presse russes.

    « Etant donné les résultats de la rencontre entre les deux présidents, je compte sur un travail constructif avec mes collègues américains pour construire des relations sur pied d’égalité et pragmatiques », a-t-il déclaré à l’agence Ria Novosti, se disant « d’humeur optimiste ».

    L’ambassadeur américain à Moscou, John Sullivan, a de son côté annoncé qu’il serait « bientôt » de retour en Moscou.

    « Après un sommet important, j’ai hâte de revenir bientôt à Moscou », a-t-il déclaré, cité samedi sur Twitter par le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis. Il a évoqué « la stabilité stratégique, les droits de l’homme, une relation stable et prévisible avec la Russie » comme axes de travail.

     

    Lire aussi: Joe Biden promulgue une loi établissant un jour férié pour marquer la fin de l’esclavage

     

    Le retour à leur poste des ambassadeurs russe et américain avait été annoncé mercredi par Vladimir Poutine à l’issue de sa rencontre avec Joe Biden à Genève, rare décision concrète de ce sommet qui était très attendu.

    Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington s’étaient dégradées rapidement après l’entrée en fonction en janvier de M. Biden, qui reproche notamment à la Russie des cyberattaques en série et son ingérence électorale aux Etats-Unis.

    Conséquence: en mars, la Russie a pris la décision de rappeler Anatoli Antonov après des déclarations de M. Biden ayant comparé M. Poutine à un « tueur ».

    L’ambassadeur américain, John Sullivan avait annoncé un mois plus tard qu’il retournerait à Washington pour des consultations, ce que le Kremlin avait réclamé.

    Share.

    Comments are closed.