L’Allemagne recommande le vaccin d’AstraZeneca pour les moins de 65 ans uniquement

2977

Nouveau coup dur pour le vaccin suédo-britannique. La commission de vaccination allemande a indiqué jeudi ne recommander le vaccin contre le Covid-19 du laboratoire britannique AstraZeneca que pour les personnes âgées de moins de 65 ans en raison d’un manque de données pour les plus âgés.

« Le vaccin COVID-19 d’AstraZeneca est actuellement recommandé uniquement pour les personnes âgées de 18 à 64 ans », écrit la commission de vaccination (STIKO) dans un document consulté par l’AFP. Cet avis précise que « les données disponibles actuellement sont insuffisantes pour évaluer l’efficacité du vaccin au-delà de 65 ans ».

« En dehors de cette limitation », le vaccin d’AstraZeneca développé avec l’université d’Oxford est jugé par la commission « tout aussi indiqué » pour protéger contre le Covid-19 que ceux développés par le duo BioNTech/Pfizer ou le laboratoire Moderna qui sont eux déjà homologués dans l’Union européenne.

Les données du vaccin britannique doivent être examinées vendredi par le régulateur sanitaire européen en vue d’une autorisation sur le continent. Chaque Etat membre est ensuite libre d’émettre ses propres recommandations sur l’usage du vaccin. Du côté de l’Allemagne, c’est la commission STIKO qui gère les différentes campagnes vaccinales du pays.

 

Lire aussi: Sous le feu des critiques, AstraZeneca défend l’efficacité de son vaccin sur les personnes âgées

 

Deux médias allemands avaient mis en doute cette semaine l’efficacité du vaccin AstraZeneca pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

Ces propos avaient été démentis par le fabricant comme par le gouvernement allemand, pour qui ces médias ont « confondu » plusieurs données.

Cependant le directeur général d’AstraZeneca, Pascal Soriot, avait reconnu qu’il existait « une quantité limitée de données pour la population âgée », jugeant donc « possible » que certains pays préfèrent ne pas l’administrer à cette catégorie pour l’instant.

Selon AstraZeneca, le vaccin est efficace à 70% (contre plus de 90% pour Pfizer/BioNTech et Moderna), un résultat validé par la revue scientifique The Lancet.

Le laboratoire britannique subit depuis plusieurs jours les foudres des dirigeants de l’Union européenne en raison de retards de livraisons prévus sur les quantités déjà commandées par l’UE.