H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La Turquie a annoncé mercredi soir avoir commencé à retirer ses troupes d’Afghanistan, abandonnant ainsi sa proposition de continuer à assurer la sécurité de l’aéroport de Kaboul après le retrait des forces américaines.

    « Les éléments des forces armées turques en mission à l’aéroport Hamid Karzaï en Afghanistan ont commencé à être évacués. Les forces armées turques retournent dans notre patrie », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

    Près de 500 militaires turcs non combattants se trouvaient en Afghanistan dans le cadre d’une mission de l’Otan.

    Avant l’annonce du retrait de ses troupes, la Turquie avait mené des négociations avec Washington et les talibans pour continuer à assurer la sécurité de l’aéroport de Kaboul après le retrait des troupes américaines, qui devrait être accompli mardi.

    Mais la prise de Kaboul le 15 août par les talibans, après une offensive de 10 jours qui a vu s’effondrer les forces afghanes et provoqué la fuite du président Ashraf Ghani à l’étranger, a bouleversé les plans de la Turquie, lui enlevant la possibilité d’endosser un rôle dont elle espérerait des retombées positives pour ses relations – tumultueuses – avec les Etats-Unis.

    Des milliers d’Afghans angoissés sont massés depuis des jours devant l’aéroport de Kaboul, sécurisé par plus de 6.000 soldats américains, dans une atmosphère tendue. Certains y campent avec leurs familles. Tous espèrent arriver à entrer dans le complexe et prendre au plus vite un avion pour fuir les talibans.

    Malgré une situation particulièrement chaotique, 88.000 personnes, Afghans et étrangers, ont été évacuées depuis la mise en place du pont aérien le 14 août, à la veille de l’entrée des talibans dans Kaboul, a indiqué la Maison Blanche.

    Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a affirmé mercredi que les talibans s’étaient engagés à laisser partir les Américains et les Afghans à risque – qui craignent des représailles des islamistes pour avoir travaillé pour le gouvernement déchu, des forces ou des civils occidentaux au cours des 20 ans de guerre – encore en Afghanistan après le 31 août, date butoir du retrait américain et, jusqu’ici pour les talibans, des opérations d’évacuation.

    Lors d’un discours intervenant au même moment que l’annonce du retrait des troupes d’Ankara, le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son souhait de continuer à jouer un rôle en Afghanistan.

     

    Lire aussi. Evacuation de Kaboul: le Pentagone sollicite l’aide de compagnies aériennes civiles

     

    « La Turquie poursuivra un dialogue rapproché avec toutes les parties en Afghanistan », a-t-il affirmé.

    « La Turquie continuera de contribuer par tous les moyens à la paix et la prospérité de la population afghane », a tweeté de son côté le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin.

    M. Erdogan fait face à une pression croissante de la part de l’opposition turque et d’une partie de son électorat, qui craignent une vague de migrants provenant d’Afghanistan.

    La Turquie accueille actuellement plus de quatre millions de migrants, dont une majorité de Syriens qui sont arrivés à la suite d’un accord signé en 2016 entre Ankara et l’UE pour stopper l’afflux de migrants vers l’Europe.

     

    Lire aussi. Joe Biden maintient la date du retrait d’Afghanistan au 31 août

     

    La Turquie construit aussi un mur à sa frontière orientale avec l’Iran, dans le but d' »arrêter complètement » les entrées illégales sur son territoire, selon le chef de l’Etat.

    « La Turquie, qui accueille déjà cinq millions de réfugiés, ne peut supporter un fardeau migratoire supplémentaire », a affirmé M. Erdogan samedi.

    Selon le ministère turc de la Défense, Ankara a évacué 1.129 personnes d’Afghanistan, un chiffre qui diffère des 1.404 personnes précédemment évoquées par le ministre turc des Affaires étrangères.

    Share.

    Comments are closed.