La grippe aviaire réapparaît en République Tchèque

TO GO WITH AFP STORY BY COLETTE LARRABURU Ducks are seen on the farm of Claude et Annie Lataillade in Bidache, southwestern France, on March 11, 2016. In the Basque Country, duck breeders resist avian crisis that threatens the French foie gras, but are uncertain about the future: stop everything and sell even at a loss, or modernize by investing, if banks want to follow. / AFP / GAIZKA IROZ *** Local Caption *** La filière foie gras digère mal la grippe aviaire Sud-Ouest. Baisse de production, perte de marchés à l’étranger et hausse des prix accablent la filière, frappée par une épidémie depuis cet automne. Des canards, dans une ferme, au Pays Basque, le 11 mars 2016.

Un cas de grippe aviaire, le premier depuis trois ans dans le pays, a été confirmé samedi en République tchèque, au moment où cette maladie est réapparue aussi dans d’autres pays d’Europe centrale, également membres de l’Union européenne.

Jeudi, un syndicat agricole français, la Coordination rurale, a averti que le virus H5N8, réapparu en Europe centrale, risquait de faire son retour sur le territoire français et de mettre à nouveau en danger les élevages de volailles et les producteurs de foie gras.

En République tchèque, « la source de l’infection a été trouvée dans une petite ferme de Stepanov nad Svratkou », à environ 150 kilomètres au sud-est de Prague, a déclaré Petr Vorlicek, porte-parole de l’Administration vétérinaire tchèque (SVS).

« L’infection a probablement été importée par des oiseaux aquatiques sauvages. Il s’agit du sous-type H5N8 hautement pathogène, mortel pour les oiseaux », a déclaré M. Vorlicek dans un communiqué, ajoutant que le virus ne s’était encore jamais propagé à l’homme.

Selon le SVS, la ferme a élevé trois canards et 12 poules dont six infectées par le virus sont mortes en deux jours.

« Les animaux restants à la ferme seront abattus et nous allons créer une zone protégée de dix kilomètres (six miles) autour de la ferme », a déclaré le chef du SVS, Zbynek Semerad.

Plusieurs pays d’Europe centrale, dont la Pologne, premier producteur de volaille en Europe, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie, ont également signalé la présence du H5N8 au cours des dernières semaines.

L’Europe a connu une grande épizootie liée au virus H5N8 en 2016-2017 et des millions d’oiseaux ont dû être abattus.