La Chine interdit le commerce d’animaux sauvages

105

La Chine a décidé dimanche d’interdire temporairement le commerce d’animaux sauvages afin d’endiguer la propagation du coronavirus, responsable d’une pneumonie virale mortelle et dont l’origine serait un marché où était commercialisé ce type d’animaux.

L’interdiction concerne aussi bien l’élevage, le transport que la vente de tous les animaux sauvages « à partir de la date de l’annonce jusqu’à la fin de la situation épidémique nationale », selon une directive conjointe émise par trois agences de haut niveau, dont le ministère de l’Agriculture.

Le bilan de l’épidémie du nouveau nouveau en Chine a grimpé à 56 morts et près de 2.000 personnes contaminées, ont annoncé dimanche les autorités chinoises.

Des médecins militaires ont été dépêchés à Wuhan, la ville du centre de la Chine où est apparu en décembre le virus, actuellement de facto mise en quarantaine.