Koweït: le fils aîné de l’émir propulsé ministre de la Défense

322

Le fils aîné de l’émir du Koweït, cheikh Nasser Al-Sabah, a été propulsé ministre de la Défense dans le nouveau gouvernement formé lundi où les ministères clés du Pétrole et des Finances changent de titulaires.

Cheikh Nasser, 69 ans, n’a occupé jusqu’ici aucun poste ministériel. Il devient numéro trois du gouvernement dirigé par le Premier ministre cheikh Jaber Moubarak al-Sabah, reconduit à son poste.

Il était depuis 2006 chef du cabinet de son père, l’émir du Koweït cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah.

Dans le nouveau gouvernement, Bakheet al-Rasheedi, ancien haut responsable pétrolier, remplace Essam al-Marzouk au ministère du Pétrole, un poste clé dans cet émirat qui tire l’essentiel de ses ressources de l’or noir.

Nayef al-Hajraf, ancien chef de l’autorité de régulation de la Bourse, devient ministre des Finances à la place d’Anas al-Saleh.

Le gouvernement avait démissionné le 30 octobre après un nouveau conflit avec le Parlement qui reprochait à l’un de ses membres sa mauvaise gestion.

L’ancien gouvernement avait été formé il y moins d’un an après des élections générales anticipées à l’issue desquelles l’opposition avait remporté près de la moitié des 50 sièges du Parlement.

Le Koweït vit dans l’instabilité politique depuis plus d’une décennie, marquée par des dissolutions à répétition du Parlement et plusieurs élections anticipées.