Les Kenyans testent un nouveau médicament contre le VIH

80

Le ministère kenyan de la Santé a lancé, ce jeudi, un nouveau kit d’auto-dépistage et un nouveau médicament pour renforcer la prévention et le traitement du VIH/Sida à travers le pays.

C’est le deuxième pays africain après l’Afrique du Sud à lancer ce nouveau médicament ainsi que le kit d’auto-dépistage, rapporte Jackson Kioko, directeur des services médicaux au ministère de la Santé.

«Le médicament contre le VIH et le kit d’auto-dépistage viennent s’ajouter à l’arsenal existant pour combattre la maladie mortelle», a souligné Jackson Kioko.

Le médicament a été approuvé par les autorités kenyanes. Il est déjà vendu dans des centre de soin privés sélectionnés à 0,20 dollars et sera bientôt disponible gratuitement dans les cliniques gouvernementales.

Le kit d’auto-dépistage du VIH sera disponible dans les pharmacies et cliniques privées au coût de 8 dollars.

«L’auto-dépistage sera accompagné d’un test de confirmation dans des laboratoires gouvernementaux. Il s’inscrit dans le cadre stratégique SIDA du Kenya dont le but est de réduire les nouvelles transmissions de 75%», a ajouté le responsable.

Le Kenya compte 1,5 million de personnes vivant avec le Sida, dont deux-tiers sont déjà inscrites dans un programme de soin financé par l’Etat.