Jusqu’à 1.000 soldats américains vont quitter le nord de la Syrie

38

Le chef du Pentagone Mark Esper a annoncé dimanche le retrait de jusqu’à 1.000 soldats américains du nord de la Syrie, sur ordre de Donald Trump, évoquant sur la chaîne CBS une « situation intenable » pour des troupes qui « peuvent se retrouver prises en étau » entre les Kurdes et les Turques.

Le président a « ordonné que nous commencions un retrait délibéré des forces américaines de la partie nord de la Syrie », a déclaré M. Esper sur la chaîne Fox News, parlant de « moins » de 1.000 soldats.