Les non-jeûneurs plus passibles de punition en Arabie saoudite?

24143
Des jeunes saoudiens dans un fastfood. Crédit: DR.

Une supposée circulaire du ministère de l’Intérieur appelant à respecter les non-jeûneurs et à ne pas leur porter atteinte a fait le tour du web, suscitant diverses réactions.

Selon plusieurs supports, le ministère saoudien de l’Intérieur aurait publié une circulaire incitant à respecter les personnes qui rompent le jeûne en secret ou sur la voie publique. Le document précise que cette décision est conforme au respect des droits de l’homme et à la Vision 2030 prônée par le prince héritier Mohammed Ben Salmane.

 

Lire aussi: Arabie saoudite: les muezzins font trop de bruit, déplore le ministre des Affaires islamiques

 

Le document précise également que toutes les lois incriminant les non-jeûneurs seront annulées. Pour rappel, les non-jeûneurs saoudiens risquaient d’être emprisonnés ou même fouettés. Les résidents étrangers en Arabie saoudite risquaient quant à eux d’être expulsés du pays.

 

Lire aussi: L'Arabie saoudite sous le feu des critiques après des exécutions massives

 

Sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés. Mais la plupart des internautes saoudiens refusent cette décision arguant qu’il est du devoir du pays d’intervenir et de punir les non-jeûneurs.

Il y a quelques jours, le ministre des Affaires islamiques saoudien Abdullatif Bin Abdulaziz Al Ash-Shaikh avait appelé les mosquées à baisser le volume des appels à la prière, pour ne pas déranger les habitants. Des déclarations qui avaient été fortement critiquées par certains internautes saoudiens.